L'Hermine rouge de Shangai

 

 

À Shanghai, le Nantais Jean Cremet, alias “L’Hermine Rouge”, se volatilise au cours d’une mission secrète. Tout le monde le croit mort. Sauf Roger Faligot et Rémi Kauffer. Un demi-siècle plus tard, les deux écrivains mènent l’enquête sur cette disparition nimbée de mystère.
À Nantes, ils retrouvent la fille inconnue de Cremet et retracent l’itinéraire de ce père toujours absent, jeune socialiste, ami de Lénine en vacances à Pornic, et créateur du parti communiste en Bretagne.


À Paris, Cremet, conseiller municipal du 14e arrondissement et secrétaire général du PC, anime un vaste réseau d’espionnage au service de l’Union Soviétique.


À Moscou, dissident avant l’heure, il s’oppose à Staline.


À Hong-Kong, Macao et Shanghai, le Nantais côtoie Hô Chi Minh, Mao Zedong et Deng Xiaoping.
Entre Kobe, Yokohama, San Francisco et New-York, il devient un des personnages de La Condition humaine, le roman chinois de son complice André Malraux.


À Barcelone, Cremet défend la République espagnole, rencontre George Orwell, puis réapparaît dans L’Espoir, le nouveau livre de Malraux.
À Bruxelles, il se cache pendant trente ans grâce à des femmes remarquables, après avoir dirigé un réseau de résistance antinazie dans le nord de la France.


En Bretagne, où il retourne en secret, va-t-il enfin retrouver sa fille Jeanne ?

Passionnant comme un roman d’aventures, ce récit vrai révèle le destin hors série d’un pionnier de la dissidence, précurseur des bouleversements du XXe siècle.