Les sept portes du monde

 

 

« Marchand d’outre-mer », chasseur de trésors, duelliste hors-pair, le Breton Pierre Malherbe est le premier voyageur qui a effectué, à partir de 1593, un tour du monde par les continents. De retour en France, en 1610, il confie à Henri IV le secret de son périple. Le roi assassiné emporte ce secret dans la tombe. Mais il est enfin dévoilé dans ce roman. Malherbe y révèle comment il a traversé les Sept Portes du monde.

La Porte d’en-bas : à Vitré où débute son odyssée avant de lever l’ancre à Saint-Malo.

La Porte du large : de la baie de Cadix, il vogue vers le Mexique et découvre un trésor.

La Porte du Soleil : au Pérou, ingénieur de mines d’argent, il s’éprend d’une Inca mutine.

La Porte de Jade : de Chine, au service de l’empereur Ming, il gagne le Camboche, le Siam et Ceylan, et du sud de l’Inde part pour Zanzibar et l’Afrique.

La Porte du paradis : ami du Grand Moghol en Hindoustan, il se rend en mission au Tibet, négocie des diamants à Golconde, s’en va-t-en guerre au Goujarate.

La sublime Porte : sous le charme d’une « Belle Persienne » d’Ispahan, il devient espion du Shah, gagne Bagdad, Jérusalem, Venise et Marseille.

La Porte de l’enfer : à Paris, il suggère à Henri IV de créer la « Compagnie des Indes », déjoue une conjuration au Louvre, retourne en Bretagne et disparaît mystérieusement.

Quatre siècles plus tard, Roger Faligot suit Malherbe à la trace en Espagne, au Pérou, en Bolivie, en Chine, au Sri Lanka, en Inde. Il reconstitue la vie du premier « trotte-monde » qui forme la trame de cette fabuleuse épopée.

L'œil de l'iguane

The iguana eye

Copyright 2020 - Roger FALIGOT  - Tous droits réservés